IMMOBILISATION ou CHARGE, Quelles Différences ? Guide septembre 2022

La comptabilité au sein d’une entreprise repose sur des notions essentielles bien précises qu’il faut connaître. Parmi elles, on retrouve les charges et les immobilisations. De quoi s’agit-il concrètement ? Une charge est-elle une immobilisation ? Comment différencier les deux sur le plan comptable et sur le plan fiscal ?

Ce sont tant de questions auxquelles nous essaierons de répondre dans la suite.

guide immobilisation charge differences

Qu’est-ce qu’une immobilisation ?

Une immobilisation est un terme qui désigne un bien acquis par l’entreprise, qui est destiné à être utilisé de manière durable. En d’autres termes, ce bien n’est pas utilisé uniquement au cours d’un seul exercice comptable. Pour cela, les dépenses liées à l’acquisition d’une immobilisation ne sont pas déduites du résultat de l’entreprise dès la fin de l’exercice. Le bien fait plutôt l’objet d’un amortissement sur le nombre d’années d’utilisation prévu.

Il est important de savoir qu’une immobilisation peut prendre différentes formes. Il ne s’agit pas toujours d’un bien physique ou palpable que l’on peut voir. On distingue à ce propos trois types d’immobilisations :

  • Les immobilisations corporelles : ce sont des biens physiques qui contribuent à la création de ressources pour l’entreprise. Dans cette catégorie on retrouve le matériel, l’outillage, les biens immobiliers, les équipements informatiques, la flotte automobile de l’entreprise, etc.
  • Les immobilisations incorporelles : ce sont des biens qui ne sont pas physiques, et qui ne sont pas monétaires non plus. Dans cette catégorie on retrouve les licences, les sites internet, les brevets, les marques, les fonds de commerce, les frais d’établissement, les fichiers clients ou bases de données clients, etc.
  • Les immobilisations financières : ici on retrouve les actifs monétaires de l’entreprise. Ces immobilisations ne peuvent pas être amorties, mais une provision est prévue en cas de perte de valeur. Ainsi, sont considérées comme des immobilisations financières, les prêts accordés par l’entreprise, les titres de participation, les dépôts, etc.

Quelle que soit son type, une immobilisation est par nature un acquis pour le patrimoine de l’entreprise. Elle possède une valeur économique positive, et son acquisition a pour but de créer de la valeur pour l’entreprise.

Qu’est-ce qu’une charge ?

Pour la définir simplement, une charge est un bien ou un service acquis par l’entreprise, et utilisé au cours d’un seul exercice. Il est utilisé dans le processus d’exploitation de l’entreprise et disparaît juste après. Il peut s’agir de biens physiques comme :

  • Des marchandises
  • Des fournitures de bureau consommables (stylo, papier, encre pour photocopieuses, etc.)
  • Des matières premières, etc.

Les charges peuvent aussi être des achats de biens intangibles comme des prestations de services comme dans le cas du service d’entretien ou du cabinet comptable. Les contrats de sous-traitance signés par l’entreprise sont aussi des charges, tout comme les intérêts sur les prêts, les impôts et les taxes non récupérables, etc.

Ainsi, les charges sont des biens non significatifs pour l’activité au sein de l’entreprise. Elles peuvent être rattachées à un seul exercice comptable et n’ont pas une grande valeur financière.

immobilisation charge differences

Comment différencier une charge d’une immobilisation ?

En comptabilité, le plus difficile est de savoir dans quelle catégorie classer chaque bien ou chaque dépense. La moindre petite erreur à ce niveau pourrait affecter considérablement le résultat de l’entreprise. Pour cela, il est conseillé de toujours confier à un comptable, ce type de taches. Vous pouvez pour cela, engager un comptable à plein temps, ou faire appel à un cabinet comptable externe.

En attendant, sachez qu’il est essentiel de faire la différence entre une charge et une immobilisation. Heureusement, il existe plusieurs façons de les distinguer.

Tout d’abord, selon l’administration fiscale, une charge est un bien dont le prix à l’unité est inférieur à 500 euros. Il s’agit bien sûr du prix HT. Sur cette base, vous pourrez regrouper facilement les charges d’un côté et les immobilisations de l’autre.

Ensuite, comme nous l’avons mentionné plus haut, une charge est un bien dont l’utilisation ou la durée de vie est limitée à un seul exercice comptable. Par conséquent, si un bien peut être utilisé sur plus d’une année, on peut considérer qu’il s’agit d’une immobilisation.

Une immobilisation est-elle toujours supérieure de 500 euros ?

Si le montant maximum pour une charge est limité à 500 euros, sachez que cela ne concerne pas les immobilisations. En effet, il n’existe pas de montant minimum ou maximum pour une immobilisation.

On peut donc retrouver des biens de moins de 500 euros, qui sont bel et bien des immobilisations pour l’entreprise. C’est le cas par exemple des appareils comme le fax, l’imprimante, ou d’autres équipements de bureau qui peuvent coûter moins cher.

Si l’entreprise décide de s’approvisionner sur le marché de l’occasion par exemple, elle pourra compter parmi ses actifs immobilisés, de nombreux équipements de moins de 500 euros.

Ils n’en sont pas moins des investissements et seront utiles pour l’activité pendant plusieurs années. Par conséquent, les immobilisations peuvent très bien être des biens de faible valeur économique.

Pourquoi faut-il faire la différence entre les charges et les immobilisations ?

Il est essentiel pour toute entreprise de pouvoir distinguer les charges et les immobilisations, car ceci est essentiel pour un bilan comptable juste. Comme vous avez pu le constater, ces deux types de biens ne sont pas imputés à l’exercice comptable de la même façon.

Lorsqu’il s’agit d’une charge, le montant ou le prix d’acquisition est directement et entièrement déduit du résultat de l’exercice.

Par contre, lorsqu’il s’agit d’une immobilisation, il faut réaliser un tableau d’amortissement. C’est ce dernier qui permet de savoir quel montant sera imputé à chaque exercice pendant toute la durée d’utilisation du bien. Ainsi, pour éviter toute erreur qui pourrait fausser le résultat net de l’entreprise à la fin de l’exercice, il est conseillé de bien faire la différence entre ces deux notions.

Vous en savez désormais assez sur les immobilisations et les charges au sein d’une entreprise. Cela n’empêche que pour une meilleure gestion comptable, il est préférable d’avoir un véritable comptable sous la main. Il sera le mieux placé pour attribuer à chaque poste, le numéro de compte qui lui correspond parfaitement.

Sophiehttps://www.compta-en-ligne.fr
Mes expériences d'audit dans de grandes entreprises me permettent de maîtriser de nombreux domaines de la tech et du web. Découvrez mes conseils pour réussir dans votre carrière et transformer votre compagnie en success story.

Articles à découvrir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A Découvrir