Retraite, Partir avec une DECOTE ou au TAUX PLEIN : nos Explications pour 2023

Le départ en retraite est une préoccupation majeure pour tout travailleur, ce qui est normal après plusieurs années de dur labeur.

C’est la période où, retiré de son poste, le salarié continue de percevoir des revenus à titre de pension. Malheureusement, cette pension n’est pas toujours complète.

En effet, selon un certain nombre de facteurs, le travailleur peut percevoir un revenu plus ou moins réduit. On parlera alors de décote ou de taux plein.

Alors, que signifient ces expressions ? Dans quels cas un travailleur peut-il avoir une retraite avec décote ou taux plein ? Tour du sujet dans cet article !

avantage retraite decote taux plein

Quand touche-t-on la retraite à taux plein ?

Le taux plein est le taux maximum servant au calcul de la pension de retraite de base. Le salarié y touche lorsqu’il remplit l’une de ces deux conditions :

  • Partir en retraite à l’âge de 67 ans ;
  • Posséder un nombre donné de trimestres d’assurance retraite. Le nombre de trimestres d’assurance exigé est variable selon son année de naissance.

Toutefois, il est possible de prendre sa retraite à taux plein sans forcément avoir rempli l’une de ces deux conditions.

A 65 ans, une retraite complète est possible, quelle que soit la durée de l’assurance retraite dans les cas suivants :

  • Cessation de travail pendant une durée minimale de 30 mois consécutifs dans le but d’aider une personne handicapée. Le salarié aide l’handicapé à faire les besoins ordinaires ou essentiels de la vie. Il joue ainsi le rôle d’une tierce personne ou d’un aidant familial ;
  • Absence pendant 30 mois minimum pour aider son enfant handicapé, bénéficiaire des aides humaines de la PCH (Prestation de compensation du handicap) ;
  • Le salarié bénéficie d’un trimestre de majoration d’assurance. C’est un trimestre d’assurance retraite supplémentaire, sans cotisation, en contrepartie pour un enfant handicapé ;
  • Le salarié touche l’allocation de « cessation anticipée d’activité » des travailleurs de l’amiante, nommée Acaata.

Qu’est-ce que la décote pour les retraités ?

On parle de décote lorsque la pension de retraite du salarié est « réduite ». C’est une minoration définitive, une pénalité viagère appliquée à la pension durant toute la retraite.

En effet, la pension de retraite peut être réduite lorsque le salarié part en retraite avant d’atteindre l’âge de 67 ans.

Cela est possible dans le cas où il n’a pas le nombre de trimestres d’assurance retraite requis, au moment de son départ.

Ainsi, sa pension de retraite est réduite selon le nombre de trimestres qui lui manquent. Du coup, une retraite sans décote est une retraite à taux plein.

Dans le cas d’une décote, le calcul de la pension de retraite se fait sur la base d’un « taux minoré ». Ce taux pour un salarié privé est compris entre 37,5% et 50%.

Cependant, pour un travailleur indépendant ou un agent public ayant cotisé à plusieurs caisses de retraite, les données diffèrent.

Ce dernier bénéficie d’une pension de retraite avec ou sans décote selon sa durée d’assurance totale (tous régimes confondus).

Le nombre de trimestres d’assurance manquants peut être déterminé de deux manières différentes.

Cela permettra d’ailleurs au salarié de savoir s’il ira en retraite avec une décote ou au taux plein. Il peut donc procéder par calcul de la différence entre nombre de trimestres requis et nombre de trimestres validés.

Il peut également procéder par détermination du nombre de trimestres qui le sépare de l’âge du « taux plein automatique ».

choisir retraite decote taux plein

Quelle décote si départ à 62 ans ?

Bien que ce soit généralement l’âge minimum de retraite, avoir 62 ans ne suffit pas pour toucher une retraite complète. La durée d’assurance est aussi un facteur très important à prendre en compte.

En effet, il est nécessaire de valider entre 160 et 172 trimestres pour avoir droit à une retraite sans décote. Dans le cas contraire, la pension est réduite.

Néanmoins, le salarié a le choix de ne pas aller immédiatement en retraite, bien qu’ayant rempli les deux conditions.

Il peut décider par exemple de faire des semestres supplémentaires et prendre sa retraite un an après (à 63 ans).

Dans ce cas, il bénéficiera d’une augmentation de sa retraite de base grâce au « mécanisme de la surcote ».

Par ailleurs, le travailleur bénéficie d’une retraite sans décote à 62 ans lorsqu’il se trouve dans l’une des situations ci-après :

  • Il est inapte au travail (incapacité définitive de travail constatée médicalement de 50%) ;
  • Le travailleur est une femme, mère de famille ayant élevé 3 enfants au moins et exercé un travail ouvrier. Celle-ci doit également disposer de 120 trimestres d’assurance retraite minimum ;
  • Il est handicapé et présente un taux d’incapacité permanente de 50% au moins ;
  • Il touche une pension d’invalidité offerte par la sécurité sociale.

Par ailleurs, il est important de notifier que cette retraite à taux plein dont bénéficie le salarié ne dépend nullement du nombre de trimestres d’assurance dont il dispose.

comment retraite decote taux plein

Quelle différence entre taux plein et taux plein automatique ?

À partir d’un âge donné, le taux plein s’applique automatiquement, sans condition de semestres requis.

On parle alors de taux plein automatique et l’âge où s’applique ce taux est appelé « âge du taux plein automatique ». Cet âge est également appelé « âge du taux maximum » ou « âge d’annulation de la décote ».

Il est fixé à 67 ans pour les générations nées dès le 1er janvier 1955 dans tous les régimes de retraite.

Néanmoins, il est possible de prétendre à ce taux déjà à l’âge de 65 ans dans certains cas :

  • Le salarié bénéficie de l’allocation des travailleurs de l’amiante (ATA) ;
  • Il est né avant 1956 et possède au moins 3 enfants. Il est nécessaire que l’éducation de l’un d’eux lui ait valu la réduction ou la cessation de son activité. Dans ce cas, il lui faudra justifier d’un certain nombre de trimestres validés avant cette réduction ou interruption ;
  • Il a interrompu son activité pendant 30 mois minimum pour être aidant familial (comme dans le cadre d’une retraite à taux plein).

Lorsque le travailleur atteint l’âge du taux plein automatique, sa retraite est calculée sans décote.

Cependant, sa pension sera relevée au prorata, c’est-à-dire proportionnellement au nombre de trimestres acquis.

Les revenus d’un travailleur à la retraite sont influencés par plusieurs facteurs, dont l’âge et la durée d’assurance acquise.

Ce sont des paramètres déterminants par lesquels il peut partir en retraite avec une décote ou au taux plein.

Sophiehttps://www.compta-en-ligne.fr
Mes expériences d'audit dans de grandes entreprises me permettent de maîtriser de nombreux domaines de la tech et du web. Découvrez mes conseils pour réussir dans votre carrière et transformer votre compagnie en success story.

Articles à découvrir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A Découvrir