Que faire lorsque que l’on n’est pas d’accord avec l’expert en assurance habitation ?

Souvent, les clients ne sont pas satisfaits des décisions prises par leur expert en assurance habitation. Ils se posent alors la question sur les démarches à suivre pour contester ses décisions. Il existe en effet plusieurs solutions pour remettre en question l’avis de votre expert d’assurance habitation.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, vous êtes à la bonne adresse. Nous vous proposons une liste de solutions et de démarches à suivre si vous n’êtes pas satisfait de la décision prise par l’expert de votre assurance.

solution pas accord expert assurance habitation

Ce qu’il faut faire quand on n’est pas d’accord avec l’expert en assurance habitation

Il arrive dans certains cas que l’assuré ne soit pas d’accord avec la décision prise par son assureur. Voici les démarches à suivre si vous êtes dans cette situation.

Questionner son assureur

Si vous n’êtes pas d’accord avec l’expert en assurance habitation, il vous est toujours possible de discuter avec lui en commençant par lui poser des questions pour essayer de comprendre sur quelle base il a pris cette décision, ou encore, sur quelle base il a pu calculer cette indemnisation.

Il est de son rôle de vous rappeler les critères d’indemnisation et les détails qui se trouvent dans le contrat que vous avez signé.

Exposer son avis clairement à propos du sujet

Il est aussi important d’exposer votre avis à votre assureur et lui dire clairement les raisons pour lesquelles vous n’êtes pas d’accord avec sa décision, en lui précisant le motif qui vous dérange.

Essayez de trouver des pièces justificatives qui montrent que vous avez raison. Si vous n’êtes pas d’accord sur le montant de l’indemnisation, vous devez trouver des points de comparaison.

Si vous n’êtes pas d’accord sur le rapport mandaté par l’expert lors de son enquête, vous pouvez toujours faire appel à un autre expert pour obtenir un second avis sur le sujet.

Essayer de trouver une nouvelle entente

Après avoir présenté vos contres-arguments, vous pouvez essayer de négocier l’indemnisation ou de demander à l’expert de réviser sa position.

Déposer une plainte contre l’assureur

Si vous n’arrivez pas à obtenir une réponse favorable à votre demande et que vous souhaitez continuer votre démarche de contestation, il vous est possible de déposer une plainte contre votre assureur. Vous devez commencer par la rédaction d’une plainte par écrit pour la déposer au service concerné.

Si vous n’êtes pas sûr du lieu de dépôt, demandez à votre expert de vous guider, comme vous pouvez visiter le site web de l’assurance où vous trouverez sûrement toutes les informations nécessaires.

Faire un transfert du dossier à une autorité des marchés financiers

Si votre plainte n’aboutit pas, il est tout à fait possible de faire une demande pour le transfert de votre dossier à l’autorité des marchés financiers. Cet organisme a la possibilité d’étudier votre dossier pour décider des offres qu’elle pourra vous proposer.

Procéder à des démarches civiles

Si vous vous sentez lésé par les décisions prises par l’assurance, ou que vous souhaitez récupérer une somme d’argent, la consultation d’un avocat est toujours bénéfique pour connaître les recours possibles devant le tribunal. Si vous avez une réclamation de moins de 15 000 dollars, il est possible de faire appel aux petites créances.

comment pas accord expert assurance habitation

Comment fonctionne la contre-expertise ?

Si vous n’êtes pas d’accord avec l’avis ou la décision prise par votre expert assurance, et que vous jugez que sa décision est incomplète ou erronée, vous pouvez recourir à une contre-expertise. Pour entamer la procédure, vous allez devoir envoyer une LRAR à votre assureur pour lui faire part de votre souhait de demander une contre-expertise. Vous pouvez mettre tous les motifs qui ne vous semblent pas justes et justifier votre position.

Ainsi, il est possible de faire appel à un expert de votre choix, et il se présentera face à l’expert de votre assurance pour étudier le cas et donner son avis. Sachez que la contre-expertise est à vos frais. Les coûts à payer dépendent du type de sinistre. Il est possible de trouver dans votre contrat une clause concernant les honoraires stipulant que les frais seront réglés par votre assureur.

Cependant, cela dépend du type de contrat que vous avez signé. Si cela ne fonctionne pas, vous avez deux solutions :

  • Faire appel à un troisième expert ;
  • Abandonner et vous plier au rapport de votre expert.
Sophiehttps://www.compta-en-ligne.fr
Mes expériences d'audit dans de grandes entreprises me permettent de maîtriser de nombreux domaines de la tech et du web. Découvrez mes conseils pour réussir dans votre carrière et transformer votre compagnie en success story.

Articles à découvrir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

A Découvrir